finale de la coupe de france carpe au coup par thierry

Bonjour les amis.
Un petit résumé de cette belle aventure, que j'ai partagé avec mon collègue David. J'ai eu la chance de me sélectionner sur le plan d'eau de Sensas à Chartres en Mai 2012. Voir le lien : http://www.carperiverclub.com/forum/index.php?page=post&ids=19461

Donc, nous sommes parties une semaine à Castelssarrasin (82), pour conclure cette aventure. De pouvoir participer déjà à cette première édition, et pour moi déjà une victoire. La compétition avait lieu sur deux jours, une manche de 5 heures le Samedi 20/10 et une Manche de 5 heures le Dimanche 21/10.
Parti le lundi 15 au matin vers 10h 30 de Caen, pour 750 kms de voiture. Direction Castelssarrasin Pour vous situer l’endroit, nous sommes à 60 kms D’Agen et 60 kms de Toulouse. Une route que je commence à connaître, cela fait la troisième fois cette année que je la prends. Un peu chargé la voiture.

Nous sommes arrivés vers 18h 30 au gite, 3 épis pour des pêcheurs. En effet avec une piscine, plan d’eau et une magnifique bâtisse en pleine campagne.

Fini les Biwy, à nous la maison en dur. Et, nous commençons notre d’entrainement le Mardi, réveillés à 6h00 du matin, existé comme des petites puces.
Après un petit déjeuné, et 20 minutes de voitures, nous découvrons ce magnifique carpodrome de 10 hectares, d’une profondeur de 80 cm à 1m 80, située en plein milieu d’une forêt. Le temps de repérer, d’installer le matos et de préparer les appâts

Nous avons pêché 6 heures. Pour cette première, journée, nous avons décidé de pêcher sur une des lignes droites du lac les postes 63 et 62.

Après, 1 heures de pêche, nous constatons que les carpes réagissent très bien, à la pâte Sonubaits, cependant nous accumulons à nombre de décroche et loupage de touche, important. Rendant franchement la pêche difficile.

Ce plan d’eau est souvent pêcher, et nous pensons que les poissons sont éduqués. Il est nécessaire de revoir notre stratégie de pêche, logiquement, nous descendons de section de fil 16 /1OO, bouchon de 0,2 grammes et là encore plus de touches, et encore plus de décroches.
Nous décidons de faire le contraire.
Et là, miracle, cela marche. Nous arrivons enfin sortir des poissons, environ poissons en 30 minutes. Mais, nous avons encore du déchet dans nos ferrages.

Je tombe en panne de pâte, je décide dans prendre à David. Et là, la texture de sa panne me semble pas mal, il suffisait seulement de positionner l’appât sur l’hameçon d’une certaine manière.
David et moi enchainons une série de 5 fishs dans la dernière demi- heure sans aucune décroche et en faire rougir notre voisin et les curieux du coin. Je termine la journée avec une carpe miroir de 8 kg. Yes……

David, profite pour immortaliser et résumer notre journée de pêche en vidéo.

Conclusion : première séance d’entrainement, un peu mal barré au départ. Enormément de touches mais très peu de fish sur le tapis, et on termine la dernière heure de pêche avec 8 poissons.

Deuxième jours, nous nous sommes installés sur la berge opposée postes 14 et 13. La journée commence très bien pour David, qui enchaine les prises.

Une journée de folie, elle restera gravée dans nos mémoires, je pense...

Pour moi, la première heure est difficile seulement un poisson de pris, cela ne vient pas du manque de fish, mais c’est le mec qui déconne, le fil qui s’emmêle, les appâts qui ne tient pas à l’hameçon, enfin la merde.

J’arrive enfin, refaire du fish et surtout à pêcher correctement, le vent se lève, nous obligeant à revoir nos lignes et le poids des bouchons. Plus difficile pour David, il décide de pêcher sa bordure. Il fait 3 poissons en 15 minutes.

Pour moi, je continue à faire du fish à 11 mètres, mais la pêche devient de plus en plus difficile.
Je regarde l’heure, cela fait 5 heures que nous pêchons.
Un bilan positif : 19 poissons de pris, pour moi et David. (98 kg)

Il est 15 h30, à partir de ce moment, je ne vais plus arrêter de faire des fish, jusqu’à 18h30, heure où je décide de stopper cette journée. Je termine ma journée sur une belle miroir de 7,5 kg
Nous avons immortalisé cette journée en vidéo. De la balle baby

Je fais 28 poissons en 3 heures de pêche. Le bilan, nous approchons de la barre des 200 kg de Fish.

Le 3 ème jour d’entrainement, nous avons choisi un poste qui durant les éliminatoire Zone D, n'était pas très productifs.
Nous décidons de pêcher uniquement en bordure pour commencer cette journée.
Vu les résultats d’hier, nous supposons que les carpes se trouvent en zone de confort, du fait que les compétiteurs pêchent à 13 mètres.
Un paramètre non négligeable, les compétiteurs sont arrivés et la pression de pêche aussi.
En raison des rafales de vent, nous retrouvons en condition de concours. Impeccable, nous allons pouvoir vérifier la qualité de nos appâts et de vérifier de notre stratégie.
Comme à mon habitude, je ne suis toujours pas prêt à pêcher, je prends mon temps pour refaire des lignes et surtout sonder mon poste.
Je trouve une petite cassure de 3cm, je décide de pêcher sur ce poste.

Voilà, c’est parti…. Je pêche et je touche mon premier poisson, c’est bon ça. Je recommence et rebelote de nouveau un fish. Cela va durer pendant 30 minutes, cependant par rapport à hier, j’attends 5 minutes avant que la touche arrive. Des plus gros poissons arrivent sur mon poste, je profite pour immortaliser une magnifique commune de 6kg.

Je fais un break, malgré la présence des poissons sur mon poste. J’en profite pour aller voir David, et partager avec lui nos remarques.
Pour lui, c’est plus dur. Il faut dire qu’il a un sérieux concurrent à sa gauche, mais de temps en temps, il arrive à faire un fish.

Après un break de 45 minutes, je reprends mon poste. Je fais 3 carpes à la suite. Et, ensuite plus une touche pendant 1h30. Là, un grand moment de solitude, pendant que les voisins de David continuent à faire des carpes à la pelle

Nous essayons de chercher les carpes, en pêchant dans différentes profondeurs et longueurs, Nada. David décide de faire un break et me rejoint sur mon poste. Je décide de remettre ma ligne sur ma cassure. Et, les touches sont de retour. Bizarre, cela remotive David, qui repart pêcher. J’enchaine les touches, les décroches et les prises de temps en temps, et les carpes de 4 à 6 kilos sont de retour. La nuit arrive, il est temps d’arrêter.

Bilan : estimation de 1OO kilos de carpes, David fait 9 carpes, avec un record dans les décroches, et pour moi 27 carpes. Une journée difficile pour tous les deux. Nous n’avons pas compris ce moment de creux de 1h 3O.

La dernière séance d’entrainement, de 8h00 à 13H00 : le plan d’eau est fermé après, pour que les carpes se reposent. Des conditions de pêches sont difficiles. J'ai pris le dernier poste disponible et à l’abri du vent, pas beaucoup d'eau, à 11m seulement 40 cm, pas le choix, après plusieurs essais, il faut que je pêche à 13 mètres.

Résultat, je touche mon premier poisson au bout d'une heure de pêche. Les carpes ne font que passer, je fais trois prises ou décrochages en 10 minutes, et ensuite j’attends 20 minutes avant d'avoir des nouvelles touches.

Bilan de cette matinée, je fais 9 poissons pour 18 kilos en 4 heures de pêche. Pas simple, mais déjà les prémisses du finale qui sera difficile.

----------------------------------------
ET ALORS CETTE FINALE ?

La conclusion après cette finale qui restera pour moi un grand moment de solitude, ou la chance n’était pas avec moi, et les poissons non plus.

Ben, les biloutes, j’ai pris.... pris une grosse branlée. La première Manche, une grosse galère, à ma droite un champion de France au coup et ma gauche finalise du championnat d’Europe.

Ils m’ont mis la ramasse. J’ai pleuré pendant 5 heures, et franchement les boules à la fin de la manche. Je n'ai jamais pu faire rentrer le fish sur mon poste.

Aujourd’hui, rebelote, sauf que cette fois-çi le poisson n’était pas trop présent dans notre Zone.

Nous avons bien rigolé, à la fin de la remise des récompenses car les deux derniers sont des normands. Nous avons fait des superbes rencontres, et un nouvel ami, ancien carpiste Eric Fossard, du 76.

Cette semaine a été une superbe expérience pour moi et David. Merci pour vos messages d’encouragements, un peu triste de finir ce championnat sur un capot, mais il faut un premier et un dernier. Nous étions 380 aux départs, et je termine 60eme. Pour un Bleu, je trouve que cela n’est pas mal.

Un grand merci à David, qui m’a suivi dans cette aventure et ma soutenue dans les moments difficiles du week-end.
Thierry

Maintenant, il ne reste plus que le montage vidéo à faire.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×